Beau, mince et en forme : un corps de rêve pour l’été mais à quel prix ? Les réponses ce soir dans Capital sur M6 (Vidéo)

Après deux mois de confinement, et avec l’arrivée des beaux jours, les Français veulent un corps de rêve et passer haut la main l’épreuve tant redoutée du maillot de bain ! Pour beaucoup d’entre nous, l’urgence est à la chasse aux bourrelets et aux kilos superflus. Beau, mince et en forme : un corps de rêve pour l’été oui mais à quel prix ? Les équipes de Capital ont enquêté sur ces nouvelles méthodes sans limite pour vous faire perdre des kilos. Une enquête à suivre ce dimanche 05 juillet à 21:05 sur M6.

© Nicolas GOUHIER/M6

La promesse des nouveaux régimes

Perdre jusqu’à 15 kg en quatre mois, voilà la promesse des nouveaux régimes avant la plage. Les grandes vacances arrivent et avec elles, l’épreuve tant redoutée du maillot de bain ! Pour beaucoup d’entre nous, l’urgence est à la chasse aux bourrelets et aux kilos superflus.

Après Dukan et Comme J’aime, en 2020, les nouveaux poids lourds de la minceur s’appellent Dietplus et Allurion. Le premier propose un régime à base de compléments alimentaires que des coaches en diététique écoulent dans 230 boutiques en France. Jouissant d’une croissance insolente, Dietplus revendiquait un chiffre d’affaires de 26 millions d’euros en 2019, presque autant que l’historique Weight Watchers en France.

L’autre régime choc de l’année a été inventé par l’entreprise Allurion. Cette startup a créé une incroyable boule en plastique qu’il suffit d’avaler pour perdre du poids. Logé dans l’estomac, ce « ballon gastrique » réduit l’appétit des patients et leur permettrait de perdre de nombreux kilos avant de disparaître dans l’organisme. Coût de ce régime magique et futuriste : 4 000 euros, non remboursés par la sécurité sociale.

En dernier recours la chirurgie esthétique..

Et quand les régimes ne suffisent plus, certains décident de passer a` la case chirurgie esthétique. Chaque jour, en France, 1 500 patients transforment leurs seins, leur ventre ou encore leurs cuisses. Résultat : un business en parfaite santé’ avec un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros. Sauf que la chirurgie esthétique coûte cher : de 3 500 à 10 000 euros pour une augmentation mammaire par exemple. Conséquence de ces tarifs élevés, de plus en plus de patients décident de se tourner vers le bistouri low cost à l’étranger. Après la Tunisie, le Maroc et la Turquie, une nouvelle destination insolite drague ces touristes médicaux au portefeuille serré : la Thaïlande. Bien que situé à 12 heures d’avion de la France, le pays ambitionne de devenir le nouvel eldorado mondial de la chirurgie esthétique pas chère, en proposant des prix agressifs sur les opérations. Exemples : moins 50% le lifting mammaire, moins 70% l’opération des paupières !

Des îles paradisiaques aux somptueuses cliniques de Bangkok, Capital a enquêté sur les méthodes incroyables que la Thaïlande déploie pour attirer, dans ses blocs opératoires, le maximum de vacanciers français.

La bande-annonce

Voici un petit avant-goût en images de ce que vous réserve ce numéro inédit de Capital.

Beau, mince et en forme : un corps de rêve pour l’été mais à quel prix ? Les réponses ce soir dans Capital sur M6. Le magazine sera également accessible gratuitement en streaming et en replay sur la plateforme 6PLAY.

Contenus Sponsorisés