Robert Hossein est décédé

Robert Hossein est décédé aujourd’hui à l’âge de 93 ans. Au lendemain de son anniversaire, le comédien et metteur a succombé à « un problème respiratoire » dans une clinique d’Essey-les Nancy, en Meurthe-et-Moselle, indique nos confrères du Point. La triste nouvelle a été annoncée par son épouse Candica Patou à l’AFP.

Capture TV5

Né à Paris le 30 décembre 1927, Robert Hossein a fait ses premiers pas au cinéma en 1948, dans Les souvenirs ne sont pas à vendre de Robert Hennion et dans Le diable boiteux de Sacha Guitry.

Il restera pour tous l’éternel amant d’Angélique, marquise des anges. Pourtant, sa carrière fut riche. Il avait à son actif pas moins d’une centaine de films. Robert Hossein avait joué avec les plus grands comédiens de Roger Vadim, Jean-Paul Belmondo, en passant par Lino Ventura et Jean Gabin.

Du cinéma au théâtre, il n’y avait qu’un pas. Robert Hossein était aussi un directeur de théâtre reconnu à Reims et à Paris, mais également un grand metteur en scène qui avait repris les plus grands textes de la littérature.

« Il a été acteur, auteur, metteur en scène, c’était le prince du théâtre populaire, on ne compte pas ses succès, il avait un sourire charmeur, un œil de velours, une belle voix : que d’atouts pour un homme qui avait le charme de Robert Hossein – c’est normal puisque c’était lui ! », a déclaré l’ancien président du Festival de Cannes Gilles Jacob sur Twitter.