Enorme coup de théâtre dans l’affaire de l’héritage de Johnny Hallyday. RTL et le Point viennent de révéler pourquoi David Hallyday et sa demi-soeur Laura Smet n’ont pas hérité de leur père.

Crédit : VALERIE MACON / AFP

La rédaction de RTL spécifie avoir eu accès aux trois testaments successifs de  la star décédée.” Le premier établi en Suisse en 2011, le deuxième en avril 2014, une page manuscrite rédigée par le chanteur à Marnes-la-Coquette et le troisième, auquel ont eu accès RTL et Le point, testament  inconnu de David et Laura, quatre pages, en anglais, datées de juillet 2014, rédigé devant notaire à Los Angeles devant deux témoins” peut-on lire sur le site internet de la radio. C’est donc ce dernier, le plus récent, qui fait foi.

Intitulé« Last will and testament of Jean-Philippe Smet » : « Testament et dernières volontés de Jean-Philippe Smet »,  le document exprime clairement les dernières volontés du chanteur.  « Je ne prends expressément aucune disposition dans ce testament ou dans aucun autre document à l’intention de mes enfants David Smet et Laura Smet, auxquels j’ai déjà fait des donations par le passé. » Dès son premier testament, celui de 2011, Johnny précisait déjà que David et Laura devaient “accepter que leur part d’héritage soit diminuée des montants déjà reçus”.

La star décédée aurait fait beaucoup de son vivant pour ses deux enfants David et Laura. D’après Le Point  le chanteur a fait don à son fils David de 50 % d’une propriété de 400 m2 avec 600m2 de terrain située Villa Montmorency dans le 16e arrondissement qu’il possédait avec Sylvie Vartan. Cette résidence serait aujourd’hui estimée à près de 20 millions d’euros. Or, c’est la valeur estimée au jour de l’ouverture du testament qui est prise en compte. Laura Smet de son côté a bénéficié de « l’aide » de son père pour l’achat successif de deux appartements situés à Saint-Germain-des-Près. Le dernier de 100 m2, a été acquis en partie grâce à un don de plus 400 000 euros que Johnny a fait à sa fille. Celle-ci perçoit par ailleurs une rente mensuelle de 5 000 euros depuis 2004.”

Le chanteur disparu aurait donc privilégié de préserver du besoin sa femme Laeticia et ses filles Jade et Joy. Les avocats de David Hallyday et Laura Smet n’ont pas réagi encore à ses révélations. D’après la presse, les enfants aînés de Johnny ignoraient l’existence de ce testament.