Atteint du Covid-19 , le saxophoniste Manu Dibango est décédé

Manu Dibango, le légendaire saxophoniste camerounais , est décédé du Coronavirus. Hospitalisé depuis plusieurs jours à Paris, à cause du Covid-19, la légende de l’afro-jazz s’est éteinte à l’âge de 86 ans.  

©Facebook officel Manu Dibango

Cette triste nouvelle a été annoncée par La famille du chanteur et saxophoniste a ce mardi, sur Facebook. Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du covid 19″, a-t-elle déclaré.

Emmanuel N’Djoké Dibango, de son vrai nom, a vu le jour le 12 décembre 1933 à Douala au Cameron. Et c’est en 1949, qu’il débarque en France.

Manu Dibango partagera sa vie entre Paris et Bruxelles, où il forgera sa fibre artistique. Sa vie bascula le jour où le chanteur Kabasele l’invite à  rejoindre son groupe « L’African Jazz » pour jouer de la musique congolaise. Le saxophoniste participera  à une quarantaine de disques, avant de partir en tournée du côté de Kinshassa.

Manu Dibango est l’auteur d’un des plus grands tubes planétaires de la musique world, avec “Soul Makossa” (1972).

Étonnant destin pour cette face B d’un 45 tours dont le titre phare était un hymne pour l’équipe de foot du Cameroun à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations.

Repéré par des DJs new-yorkais, le titre a connu mille vies. Manu Dibango avait même accusé Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l’album “Thriller”. Un accord financier avait finalement été trouvé.

Manu Dibango, c’est plus de 60 ans de carrière, une vingtaine d’albums et une carrière internationale.

“Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible” a précisé sa famille.

Avec Afp