Envoyé spécial : les reportages au sommaire de ce jeudi 19 novembre 2020

“Envoyé spécial” est au Programme TV de votre soirée de ce jeudi 19 novembre 2020. Élise Lucet vous donne rendez-vous à 21:05 pour un numéro inédit du magazine de la rédaction de France 2.

© Nathalie Guyon/ftv

“Envoyé spécial” : les reportages au sommaire de ce jeudi 19 novembre 2020

Le sommaire est susceptible d’être modifié en fonction de l’actualité

Le choix d’Envoyé spécial : Squatteurs, le cauchemar des propriétaires

Un reportage de Roberto Garçon avec Babel Press.

Depuis deux ans, la vie de Monique est un cauchemar. Alors qu’elle met en vente sa maison de famille en 2018, elle découvre que celle-ci est habitée illégalement. Or, après 48 heures d’occupation, les squatteurs ne peuvent plus être délogés par la police. Monique doit alors se lancer dans une interminable procédure judiciaire qui va durer des mois.
A 75 ans, Martine, elle, s’est carrément retrouvée à la rue avec son chien alors qu’elle est propriétaire d’une maison près d’Avignon. Son locataire qui ne paie plus ses loyers refuse de quitter le logement. Martine a dû être hébergée d’urgence par la mairie et se bat pour récupérer son bien. Comment vont-elles réussir à déloger les squatteurs ? Nous avons suivi le long combat de ces propriétaires victimes.


“L’enquête” : Avons-nous échoué aux tests ?

Une enquête d’Emmanuelle Mespelède avec France Studio. 

Tester un million de Français par semaine : c’était l’objectif fixé par le gouvernement pour prendre de vitesse la seconde vague annoncée de Covid-19. Mais très vite, des files interminables se forment devant les laboratoires d’analyse débordés. En septembre, il faut parfois attendre 10 jours avant d’obtenir le résultat de son test PCR. De nombreux patients apprennent qu’ils sont positifs alors qu’ils ne sont même plus contagieux.
En cause, la pénurie de réactif importé de l’étranger mais aussi le retard pris par les autorités sanitaires à délivrer leurs homologations aux laboratoires d’analyse. Pourquoi un tel retard ? Sommes-nous incapables d’aller vite ? La situation est d’autant plus paradoxale que le dispositif coûte très cher. Pour les tests PCR, la prise en charge publique est de 74 euros (contre 40 en Allemagne) pour une facture globale estimée à 2,2 milliards d’euros.


“Ils sauvent le monde” : Le sanctuaire des éléphants

Un reportage de Mathilde Cusin avec Babel Press


C’est une femme extraordinaire qui a décidé de consacrer sa vie à sauver celle des éléphants de Thaïlande. Il y a vingt ans, Lek Chailert a créé un sanctuaire à Chiang Mai, au nord du pays, pour recueillir les animaux blessés ou maltraités.
Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, les touristes ont déserté le pays, et les propriétaires d’éléphants qui leur proposaient des balades n’ont plus assez d’argent pour nourrir leurs bêtes, devenues inutiles. Certains éléphants sont en train de mourir de faim dans leur enclos. Alors Lek s’est lancée dans un pari fou : réunir assez d’argent pour les racheter les uns après les autres et les emmener couler des jours meilleurs dans son sanctuaire. Un extraordinaire convoi à travers tout le pays

La rédaction d'”Envoyé spécial” vous invite à commenter l’émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #EnvoyéSpécial.