Le feuilleton Demain nous appartient connait un début d’année pour le moins mouvementé. L’un des comédiens emblématiques de la saga de TF1 aurait  été viré . Le comédien Atmen Kélif qui incarne Bilel Beddiar ne ferait  plus partie du générique, annonce aujourd’hui Télé Star. 

D’après notre confrères de Télé Star, la production aurait décidé de licencier l’acteur en raison des accusations de violences conjugales qui pèsent sur lui. En effet, comme nous vous l’avions indiqué récemment, Atmen Kélif était visé par une plainte de la part de sa compagne. Le comédien qui était en état d’ébriété avait giflé cette dernière . Atmen Kélif avait alors reconnu les faits devant le tribunal, selon  le magazine Closer. 

Le personnage de Bilel Beddiar ne disparaîtra pas pour autant  du feuilleton de TF1. Toujours selon  Télé Star, la production s’est mis à la recherche d’un nouvel acteur  pour incarner le chef de la famille Beddiar qui est actuellement en prison.  Dans les prochaines semaines, Leila , Bilel, et ses filles seront au cœur d’une nouvelle intrigue principale.

Contactée par plusieurs magazines, TF1 nie formellement avoir remplacé le comédien. Atmen Kelif est apparu, par ailleurs,  récemment tout souriant aux côtés de la comédienne Samira Lachhab (qui joue Leila Beddiar ), dans une story instagram de l’actrice. Atmen Kélif restera-t-il dans le feuilleton phare de TF1 Demain nous appartient ? Affaire à suivre..

>>>>>>Du lundi au vendredi, retrouvez chaque jour la suite en avance des intrigues de Demain nous appartient en avant-première sur notre site

Maj 16H53 : Newen la société de production, a fait paraître un démenti sur le site de Télé star précisant :”La société de production Telsète (Telfrance – Groupe Newen) dément les allégations contenues dans l’article « Atmen Kélif (Bilel) viré de la série Demain nous appartient » paru ce mercredi 2 janvier sur le site Téléstar.fr. Ce matin même, le comédien est présent à Sète pour tourner des épisodes qui seront diffusés prochainement. La production rappelle qu’il s’agit d’un sujet privé qu’il appartient à la justice d’examiner. S’il y avait des suites judiciaires, la production de « Demain nous appartient » prendrait les dispositions appropriées “ Tout est bien qui finit bien..

Vous avez aimé notre article ? Merci de le partager 🙂